Tête d'homme barbu en pierre calcaire sculptée. Île-de-France, fin du XIIe siècle

Objet vendu

Tête d'homme barbu en pierre calcaire sculptée.

Visage marqué par l'âge, à l'expression émouvante, avec front souligné de rides, arcades sourcilières saillantes, grands yeux en amande aux paupières supérieures lourdes, bouche entrouverte à la lèvre inférieure charnue ; chevelure mi longue partagée par une raie médiane couvrant les oreilles ; longues moustaches qui tombent de part et d'autre de la bouche en formant deux volutes accolées sous le menton ; barbe en mèches ondulées, certaines se terminant en petites boucles juxtaposées sur les côtés.

Île-de-France, fin du XIIe siècle

Hauteur : 30 cm - Largeur : 18 cm - Profondeur : 18 cm

Socle en marbre composé de deux éléments :
Hauteur : 17 cm - Largeur : 15 cm - Profondeur : 15 cm

Légères épaufrures

D’après la géologue Annie Blanc, la nature de la pierre utilisée serait un calcaire lutétien à Ditrupa dit «banc de Saint-Leu» originaire de carrières exploitées dans la vallée de l’Oise (autour de Saint-Leu-d’Esserent), dans les vallées de l’Aisne (entre Vic-sur-Aisne et Soissons), de l’Automne (près de Villers-Cotterets) ainsi que dans la vallée de l’Ourcq (autour de La Ferté-Milon et à l’ouest de Château-Thierry). Cette spécialiste des calcaires lutétiens n’a cependant pas connaissance de chantiers où ce type de calcaire aurait été utilisé entre l’époque gallo-romaine et le XIVe siècle.

Le style de cette tête d’homme barbu semble appartenir à l’époque de transition entre le roman et le gothique. Certains caractères la rattachent encore à la sculpture de la première moitié du XIIe siècle comme le traitement des yeux aux globes saillants sous des arcades épaisses ainsi que celui de la chevelure et de la barbe en fines mèches parallèles dont les extrémités se retournent en boucles autour du cou. L’expression déjà personnalisée avec la légère dissymétrie du visage, la bouche aux lèvres entrouvertes, les marques de l’âge sur le front et autour des yeux relève déjà quant à elle du naturalisme gothique.

Provenance :

  • Pièces :  1
  • Référence Expertissim : 2013120728