SEVRES. Paire de vases Delhy 2e grandeur en porcelaine de Sèvres

Objet vendu

SEVRES

Paire de vases Delhy 2e grandeur en porcelaine de Sèvres avec bourrelet au col à fond bleu lapis. Décor d'arabesques et draperies dorées à la base et au col. Filets ors sur les bords.

Marqués année 1867 en creux et au tampon vert pour l'un, 1868 pour l'autre, et marque rouge doré à Sèvres 1869.

Epoque Napoléon III

Hauteur : 32,5 cm.


Cette forme, dont Sèvres a réalisé trois grandeurs, fut créée en 1851 par Jules-Constant Peyre.

La mode dans les arts du feu sous le Second Empire était notamment à l'Orientalisme.
A cette époque, les historiens d'art et les amateurs se passionnaient pour des céramiques nouvellement découverte que l'on appelait "faïences de Rhodes", en réalité des céramiques ottomanes d'Iznik dont on avait perdu la provenance. Outre des carreaux et des plats, les céramistes d'Iznik avaient produit au XVIe et au XVIIe siècle des bouteilles au col allongé et à la panse renflée (le département des Arts de l'Islam du Musée du Louvre et la Cité de la Céramique à Sèvres en conservent notamment).

La Manufacture Impériale de Sèvres s'inspira alors de la forme de ces dernières, pour réaliser les "Vases de Delhy", afin de combler ses clients rêvant d'Orient. Le nom "Delhy" parfaisait sans doute encore un peu plus cette quête orientaliste.

La manufacture les réalisa à fond violet, rose, vert, turquoise, jaune, ou encore bleu. Certains ont aussi reçu des décors plus précieux, polychromes ou bien en pâte-sur-pâte.

- Pour une paire de vases similaires voir expertissim.com , lot n° 2012080346
- Christie's New York, 20 avril 2005, lot n° 295

- Une paire de "Vases de Delhy" 1ere grandeur à fond bleu lapis et ornements en or est conservée au Château de Compiègne (Inv. C.545.C).
Elle fût livrée par ordre de la Maison de l'Empereur au mobilier de la Couronne pour le Château de Compiègne le 22 octobre 1857 et se trouvait sur une console du salon circulaire en 1880.

- Deux "Vases de Delhy" à décor orientalisant furent livrées à Saint-Cloud en 1855 (Voir Nishihara-Moëne, 2004).
- Un autre vase, conservé au Mobilier National, décoré par Léopold Gély en pâte-sur-pâte, a figuré à l'expositions "Second Empire et Troisième République" à Sèvres en 2008-2009.

- Le Victorian and Albert Museum conserve aussi un rebut en blanc de cette forme (inv. n° 128-1877).

Bibliographie :
Ducrot, B., Porcelaines et terres de Sèvres (château de Compiègne), Réunion des Musées Nationaux, 1993.

Provenance :

  • Pièces :  1
  • Référence Expertissim : 2013101392