Le Figaro: Internet : enchérir en deux clics

Posté le Télécharger l'article en PDF

Vous êtes intéressé par les enchères mais vous n'avez pas le temps de passer vos journées à repérer les objets dans les salles d'exposition ou d'assister aux ventes. Internet révolutionne les pratiques. PAR STÉPHANIE PIODA

Les commissaires-pnseurs l'ont bien compris face à l'érosion des canaux traditionnels de vente et à un modèle sclérosant où près de 80 % (pour certains) des acheteurs sont des professionnels, il fallait trouver de nouvelles solutions et de nouveaux clients Internet commence à être envisagé comme un outil pertinent pour dynamiser l'activité et valoriser des objets moyen de gamme qui trouvent difficilement acquéreur dans les ventes en salle. Il était déjà possible d'enchérir en direct et en ligne grâce aux Christie's Live, Sotheby's Live ou Drouot Live, mais la nouveauté vient de ce que certains services sont entièrement dématerialisés et n'ont d'existence que sur le Web le tout timide Drouot Online, mais surtout les sites www.svv-encheres com et www gersamt.com Les objets mis en ligne proviennent directement des maisons de ventes - il s'agit pour certains des invendus de ces études - et sont présentés avec une description plus ou moins poussée.

I. Des formalités très simples

Pour accéder aux enchères, il suffit tout simplement de remplir un formulaire renseignant vos coordonnées ' A vous ensuite de faire defiler les catalogues et de vous porter candidat sur l'objet de votre choix, en un clic ' La période d'enchère dure en moyenne une semaine II n'est pas possible de jouer le même jeu que sur eBay, à savoir attendre la dernière minute pour remporter l'affaire sans laisser le loisir aux autres personnes de réagir Si le cas se présente, le délai est reporté de quelques minutes et un laps de temps sans activité est requis pour que l'adjudication soit effectivement prononcée, respectant ainsi la liberté des enchères Les frais «acheteur» sont de 20 % sur www svv-encheres com et de 20,33 % sur www gersaint.com, des taux comparables à ce qui se pratique dans les ventes à Drouot Le paiement, quant à lui, peut se faire par chèque, carte bleue, virement bancaire (pour les sommes supérieures à 750 euros sur www svvencheres com et à 200 euros sur www gersaint.com).

2. La position du Conseil des ventes

Le Conseil des Ventes est très vigilant sur l'appellation «vente aux enchères» exploitée par ces sites, qui ne doit pas tromper le consommateur sur la confiance et le sérieux du service propose II est là pour s'assurer que la concurrence entre les opé- rateurs est saine et que les consommateurs sont protégés de la meilleure manière possible Lorsque l'on parle d'enchères, un mandat est donne à un commissaire-pnseur, sinon il s'agit de courtage Vingt et un operateurs traditionnels ont développé des ventes purement dématé- riahsées sur 396 maisons de ventes, ce qui est peu pour l'instant Seules quatre ont une activité uniquement sur Internet LAC Paris (dédiée aux produits de luxe), Manheim (aux véhicules), SW Enchères (généraliste) et Collectoys (consacrée aux jouets) La maison Millon & Associés leur emboîte le pas, avec la création en cours de deux sites II semble que ceux qui n'ont pas pris le train en marche auront du mal à s'imposer dans un paysage déjàbalise

3. Un modèle unique non concurrencé

Expertissim com a développe un modèle unique en France • la vente à prix dégressifs d'objets expertisés par les plus grands professionnels du marché parisien Sur une période d'un à deux mois, le prix de l'objet diminue régulièrement jusqu'à atteindre le prix de réserve fixé par l'expert Si l'objet n'est pas vendu, il peut être représenté sur le site ou alors vendu de gré à gré Expertissim affiche un taux d'invendus honorable de 65 % pour 2010, et un chiffre d'affaires d'environ 2 millions d'euros (le double étant attendu en 2011) Le prix moyen pour un objet est de 2 000 euros, avec une variation de 400 à 35 000 euros Les fondateurs misent sur le conseil auprès des vendeurs, la transparence, la facilite d'achat et un marché mondial Une conséquence étonnante de l'ouverture du marché au-delà des frontières est une valorisation d'objets qui pourraient paraître anodins, en fonction du pouvoir d'achat des pays concernés, et de l'inté- rêt démultiplié. Leur cible ' Des cadres entre 40 et 45 ans à gros revenus qui n'ont pas le temps de se déplacer dans les salles des ventes

Le succès de ces modèles vient de ce que les objets proposés sont expertisés (ce qui assure la confiance du consommateur), mais aussi de la grande liberté d'achat (entre deux rendez-vous, il est possible de se pencher sur le catalogue ou d'acheter rapidement), et de son immédiatete Ceci répond parfaitement aux attentes de l'internaute, qui doit aller au plus vite Si l'on en croît un expert de l'e-commerce, Jacques-Antoine Granjon, fondateur de venteprivée com, ce mode d'achat va exploser avec les nombreuses révolutions en cours, celle de la 3D en tête Les commissaires-priseurs vont peut-être bientôt pouvoir troquer leur marteau contre une souris !