Manufacture Impériale de Sèvres. Sucrier Peyre en porcelaine au chiffre de l'Empereur Napoléon III

Objet vendu

MANUFACTURE IMPÉRIALE DE SÈVRES. Sucrier Peyre en porcelaine, la panse ventrue, à fond blanc, peinte de groupes de fleurs polychrome. Chiffre couronné de l’Empereur Napoléon III émaillé or. Filets or sur les bords.

Porcelaine datée 1861
Le décor, daté 1870, réalisé en 1869/1870.
Marque de décorateur MG, pour Demoiselle Marie Gautier (Goubaux), peintre de fleurs de 1847 à 1848, et de 1866 à 1870.
Marque en creux de mouleur et marque X de doreur.

Hauteur : 13,5 cm - Largueur : 11,5 cm

Importants fêles et éclat sur le col

La forme dite « Peyre » est inventée en 1849. Elle remplace petit à petit, durant le Second Empire, la théière « Pestum » largement utilisée sous la Monarchie de Juillet.

Le roi Louis-Philippe supprime durant la Monarchie de Juillet le grand couvert et institue cinq types de services en porcelaine de Sèvres dont la richesse détermine le destinataire : le Service des Offices, le Service des Officiers, le Service des Bals, le Service des Princes et les Services d’apparat. Les quatre premiers reprennent le chiffre du roi en bleu, rouge ou or mais sans décor polychrome, alors que les services d’apparat sont en couleurs.
Napoléon III utilise les services d’apparat de son prédécesseur pour ses palais, et reprend pour ses nouveaux services en porcelaine de Sèvres la même typologie décorative que les services de Louis-Philippe, mais avec son chiffre.
Les présents en porcelaine de Sèvres faits par l’Empereur et l’Impératrice ne comportent habituellement pas le chiffre de l’Empereur, celui-ci étant réservé aux services impériaux.

Nous retrouvons dans les registres d’appréciation des prix de ventes des pièces décorées deux ensembles, notre théière pourrait provenir de l'un d'entre eux :


Pour un service à thé Peyre assez proche, sans le chiffre couronné de l'Empereur, avec des groupes de fleurs similaires et à zones bleu lapis, datant de 1867/1869, voir Rossini, 25 novembre 2006, lot 14.

Pour un service similaire, toujours sans chiffre impériale, dans un coffret mentionnant un cadeau de Leurs Majestés Impériales, voir Maitre Kackzorowski, 21 juin 2000, Nantes-La Chapelle-sur-Erdre.

Bibliographie :
Pour une théière de même forme (Peyre), au simple chiffre de l’Empereur, voir Brigitte Ducros, 1993, Compiègne, n°289/23 (Dépôt du comte Demazières-Marchand – Dépôt du musée de Malmaison le 21 mai 1953 – M.M.P.O 923).

  • Pièces :  1
  • Hauteur en cm : 13 cm
  • Largeur en cm : 11 cm
  • Profondeur en cm : 11 cm
  • Référence Expertissim : 2015061213