Louis-Philippe. Souscription autographe sur quatre lettres

Objet vendu

LOUIS-PHILIPPE (1773-1850), Roi des Français

Souscription autographe sur quatre lettres adressées au baron Fain. 1832-1846. 4 pp. in-4 sur bi-feuillet, en-tête en coin.

Réponses de la main du Roi Louis-Philippe, sur des suppliques adressées à son secrétaire de cabinet le baron Fain :
- 1833 : concernant un projet de loi et ordonnances à soumettre à la signature de Sa Majesté, notamment relatif à la liquidation de la pension de M. de Maupas, ancien directeur de Charenton ; le roi répond : Je n’ai pas cette Ordonnance et je ne croix pas qu’elle m’ait été adressée.
- 1834 : à la demande d’Edmond Blanc de présenter de manière urgente plusieurs ordonnances à la signature du roi qui répond : Comme Mr Thiers vient demain samedi, il faut garder ces ordonnances afin qu’il les contresigne (…).
- Sur la réclamation de M. Cochranne, ancien gouverneur de la Dominique, présentée par le ministre de l’Intérieur, le comte d’Argny, qui propose d’insérer ses titres de pension au budget ; réponse du Roi qui indique : Je n’ai rien à dire ; cela peut être légal mais ce n’est pas juste.
-1838 : Concernant le règlement la succession d’une famille bretonne ; le roi se plaint de n’avoir pas eu la note plus tôt, précisant ; (…) Il faut prendre garde que la date de la Loi doit être au plutard celle de la clôture de la session. C’est ce que la Charte a prescrit.

Joint : 2 Pièces signées « Louis-Philippe » (dont griffe, et contresignée par Thiers), convocation pour l’ouverture d’une session de la Chambre en octobre 1832 et en août 1846.

Provenance :

  • Pièces :  1
  • Référence Expertissim : 2013120020