Guéridon de syle néo-grec, fin du XIXe siècle

Estimation : 3 750 €
Le prix et l'estimation incluent la commission acheteur TTC
Objet vendu

Important guéridon tripode en bois sculpté, stuqué et peint à décor de lions ailés rugissants, soutenant un plateau circulaire en placage d'acajou flammé. Pieds à enroulement. Décor de feuilles d'eau, de feuilles d'acanthe et rosettes à l'antique.

Style néo-grec de la fin du XIXe siècle

Hauteur totale : 78 cm - Diamètre du plateau : 76 cm.

Restaurations anciennes peu visibles aux pattes des lions et au plateau.


Construit à l'imitation du bronze, ce guéridon emprunte son répertoire décoratif à l'antiquité gréco-romaine, très en vogue dans les dernières années du XIXe siècle. Ce style connait un retour dans les dernières décennies du XIXe siècle, bien après l'empire Napoléonien du début du siècle. La multitude des références et des inspiration amène à un retour de ce style dès le second empire, une mode qui s'éteindra avec l'art nouveau et les années 1900.
Des maisons prestigieuses ont contribué dans les dernières années du XIXe siècle à réinterpréter et rénover ce style ancien. Parmi elles, on pourra notamment citer les maisons G. Servant, Barbedienne, Elkington, Fourdinois. Ce guéridon s'inscrit dans la lignée de ces créateurs en puisant dans un répertoire classique. Cependant, la construction, l'agencement des éléments et les matériaux utilisés suivent une logique d'économie de moyens, notamment par l'usage du stuc moulé et peint, typique de la fin du XIXe siècle. Ce genre de mobilier s'adressait à une clientèle fortunée et bourgeoise, désireuse d'afficher une certaine réussite sociale, par un certain goût du grandiose.

Provenance :

  • Pièces :  1
  • Référence Expertissim : 2014050020