Gravure séditieuse aquarellée. Violettes du 20 mars 1815

Objet vendu

Violettes du 20 mars 1815

Gravure séditieuse aquarellée révélant les profils de l'Empereur Napoléon Ier, l'Impératrice Marie-Louise et le prince impérial.
Exécutée par Canu

Hauteur : 14,5 cm - Largeur : 9 cm.
Dans une baguette en bois noirci : 19,5 x 14 cm.

Papier légèrement jauni


Durant l'exil de Napoléon Ier à l'île d'Elbe en 1814, les bonapartistes choisirent la violette comme emblème. Le 20 mars est la date du retour de l'Empereur à Paris pendant le période des Cent Jours.

Provenance :

  • Pièces :  1
  • Référence Expertissim : 2013110578