Deux lettres autographes signées d’Alexandre et de Charles (de) LAMETH, 1791 et 1793

Objet vendu

Deux lettres autographes signées d’Alexandre et de Charles (de) LAMETH, 1791 et 1793. Deux pp. ½ in-8.
Joint leurs portraits.

Alexandre Malo de LAMETH (1760-1829), homme politique.
L.A.S. au citoyen Duméril, secrétaire du district à Amiens. S.l., 30e jour du 1er mois de l’an second de la Rép. (21 octobre 1793). 1 pp. ½ bi-feuillet in-8, adresse au verso.
Lettre d’affaire du député de Péronne ; Je vous serais très obligé, citoyen, de vouloir bien remettre seulement pour quelques jours la déclaration que j’ai faite de mes biens pour fixer ce que je dois fournir à l’emprunt forcé attendu que j’aurais des changement à y faire. Le porteur de la lettre adressera le reçu pour que tout soit en règle. Auriez-vous la bonté de me mander si ce n’est pas une herreur si nous sommes portés sur un état qu’un commissaire nous a montrer hier pour le contingent de la commune d’Hennecourt de 4 sacs par semaine de farine du poid de 325 L ; une heure après, cette demande est parti pour Roye, ainsi notre commune à remplie ses devoirs ; nos voisins ayant plus de terre que nous, n’y sont portés que pour un ou deux sacs (…) Tant que nous auront du bled, il sera aux ordres des réquisitions ; mais calculs fait, dans très peu de mois, il ne nous en restera pas, en ayant déjà fourni la moitié de notre récolte (…).
Joint : portrait d’Alexandre Lameth, député de Péronne, gravé par Fiesinger d’après Guerin.

Charles Malo de LAMETH (1757-1832), militaire, homme politique. L.A.S. Paris, 26 (janvier) 1791. 1 pp. in-8.
Lameth recommande le Sieur Lacroix, sergent au régiment de Vivarais ; (…) Il vous mettra sur les yeux les pièces qui justiffient qu’il n’a eu aucune part à l’insurrection de ce régiement. Je vous prie de vouloir bien, lorsque vous serez convaincu de son innocence, lui accorder la protection qu’il a le droit d’attendre de votre justice (…).
Joint : portrait de Charles Lameth, député de l’Artois, gravé par Fiesinger d’après Guerin.

Charles Malo de Lameth (1757-1832) s'était distingué lors de la guerre d'indépendance américaine au siège de Yorktown, ce qui lui valut d'être nommé colonel des cuirassiers du Roi et élevé à la dignité de gentilhomme d'honneur du comte d'Artois. Député de la noblesse d'Artois lors des Etats Généraux, il adopta les idées nouvelles, siégeant à la gauche de l'Assemblée. Membre du Comité de surveillance, il poursuivit l'ancien garde des sceaux Barentin en 1790, se battra en duel avec le duc de Castries offensé à la tribune de l'Assemblée ; Lameth blessé en reçut les félicitations d'une députation civique tandis que l'Hôtel de Castries fut mis à sac par des émeutiers révolutionnaires. Elu président de l'Assemblée en juillet 1791, il fut envoyé à l'Armée du Nord comme maréchal de camp. La tournure des événements lui firent prendre un congé, fut arrêté à Rouen alors qu'il se dirigeait au Havre avec sa famille, mais parvint à émigrer à Hambourg où il rejoignit ses frères. Bonaparte le fera radier de la liste des émigrés et nommer gouverneur de Wurtzbourg en 1809, puis de Santona sur la cote Biscaye en 1812. Lameth reprendra un rôle politique en 1829 comme député de Seine-et-Oise.

Provenance :

  • Pièces :  2
  • Référence Expertissim : 2013020980