Brevet de nomination de Comte de l’Empire au nom de Charles Joseph LAMBRECHTS, Sénateur

Objet vendu

LETTRES PATENTES.

Brevet de nomination de Comte de l'Empire au nom de Charles Joseph LAMBRECHTS, Sénateur.

Armoiries peintes au naturel dans le coin supérieur gauche. Sur parchemin avec son ruban et son cachet de cire rouge représentant l'Empereur en majesté et au revers les Grandes Armes impériales.

Dimensions : 60 x 46 cm.

Donné à Bayonne le 23 mai 1808. Signé par Napoléon et Cambacérès. Contresigné au dos par Laplace.

A.B.E.

(Petits rousseurs).

Les armoiries du Sénateur Comte Lambrechts sont les suivantes : « D'argent au chevron brisé de sable, accompagné de trois trèfles de même, quartier du Sénat. ».

Historique : Charles Joseph Mathieu, comte Lambrechts (1753-1825), Jurisconsulte et canoniste issu des Pays Bas autrichiens. Installé en Belgique, il se montre partisan de la Révolution française et sera appelé au Ministère de la Justice (où il succède à Merlin de Douai) puis à la Marine durant le Directoire. Lambrechts, qui n'avait pris aucune part aux évènements des 18 fructidor an V et 18 brumaire an VIII, fut nommé membre du Sénat conservateur à sa création, le 3 nivôse an VIII. Il y fit partie de la minorité et vota contre le Consulat à vie et contre l'établissement de l'Empire ; il n'en fut pas moins nommé membre (9 vendémiaire an XII) puis commandant de la Légion d'honneur (25 prairial an XII) et créé comte de l'Empire (mai 1808). Pendant toute la durée du gouvernement impérial, Lambrechts siégea a côté de Lanjuinais, de Destutt-Tracy, de Garat, de Cabanis et de Volney. Il participe à la déchéance de l'Empereur en 1814 par le Sénat. Sous la Restauration, l'ancien sénateur ne fut pas appelé à la Chambre des pairs, il obtint toutefois des lettres de grande naturalité et ne voulut point quitter la France, quoique sa patrie en eût été séparée.

Provenance :

  • Pièces :  1
  • Référence Expertissim : 2011110544