• Cadran solaire en argent signé Butterfield, époque Louis XIV. vendu
  • Cadran solaire en argent signé Butterfield, époque Louis XIV. vendu
  • Cadran solaire en argent signé Butterfield, époque Louis XIV. vendu
  • Cadran solaire en argent signé Butterfield, époque Louis XIV. vendu
  • Cadran solaire en argent signé Butterfield, époque Louis XIV. vendu
  • Cadran solaire en argent signé Butterfield, époque Louis XIV. vendu
  • Cadran solaire en argent signé Butterfield, époque Louis XIV. vendu
  • Cadran solaire en argent signé Butterfield, époque Louis XIV. vendu

Prix vendu
2 000 €

Commissions
et TVA incluses :
2 500.00 €

Objet consulté par 9071 personnes



Iep - J. Bacot & H. de Lencquesaing
Une question sur cet objet ?
Appelez nous au
01 45 23 59 95

Estimation :
2 000 €-2 500 €

Référence : 160210

Signature : Butterfield

Epoque : 1717-1722.

Expertisé par Iep - J. Bacot & H. de Lencquesaing

Mobilier, objets d'art et sculptures des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles

Cadran solaire de voyage en argent avec boussole. Table octogonale gravée de trois échelles horaires. Gnomon rabattable avec compas en forme d'oiseau. Dos avec latitudes des villes.

Signé Butterfield à Paris. Poinçonné d'une fleur de lys : 1717-1722.

Longueur : 5,2 cm.


Michel Butterfield (né en 1635) s'installa en France en 1677 comme fabricant d'instruments de mathématiques et il donna son nom à un cadran solaire de poche.
Son atelier se trouvait en 1678 au faubourg St-Germain, "rue Neuve des fosse" et en 1697 "aux armes d'angleterre sur le quai des Morfondus".

Vous souhaitez vendre un objet similaire ?

Pour en savoir plus

Les cadrans solaires : quand la Science rencontre l'Art


(1)


(2)


(3)

Expertissim présente un Cadran solaire de voyage en argent signé Butterfield . Ces instruments d'astronomie n'intéressent pas seulement l'histoire des sciences. Beaucoup d'entre eux sont de véritables oeuvres d'art et presque tous sont des témoignages de la technique de fabrication et du style de décoration de l'époque où ils ont été crée. Ces instruments ont été réalisés à la demande ou sur les conseils de savants dans des ateliers spécialisés dont quelques uns ont connu une grande célébrité comme l'atelier de Michael Butterfield au XVIIIème siècle.

*(1)

La découverte et les évolutions du cadran solaire Un cadran solaire est un instrument silencieux et immobile qui indique le temps solaire par les déplacements de l'ombre portée d'un objet de forme variable : le gnomon, sur une surface quelconque mais généralement plane : la table du cadran. Les différents modèles de cadrans solaires retrouvés par les archéologues témoignent de l'évolution des connaissances en astronomie dans les différentes cultures et à différentes époques. Le cadran solaire est considéré comme un des tout premiers objets utilisés par l'homme pour mesurer l'écoulement du temps. Les plus anciens modèles, simple cadran de hauteur, ont été retrouvé en Egypte. Un nouveau modèle basé sur la sphère fut introduit par Bérose en Grèce au IIIème siècle avant J-C. Vers le VIIème siècle les cadrans canoniaux apparurent en Europe suite aux travaux de Bède le Vénérable. Les cadrans solaires inclinés tels que nous les connaissons aujourd'hui sont apparus en Europe vers le XIIIème siècle, sous l'influence de la civilisation arabe. L'inclination du gnomon a permis de tracer un diagramme de lignes horaires indiquant des heures égales. Cette inclination, dont l'angle dépend de la latitude du lieu, permet de lire l'heure directement en suivant l'ombre de l'axe (gnomon) sur le cadran, grâce à un ensemble d'inscription sur la surface du cadran. Les déplacements de l'ombre au cours de la journée sont liés à la position apparente du soleil dans le ciel qui suit la position de la terre. Les cadrans solaires donnent l'heure solaire du lieu. Cette heure diffère de l'heure légale suivant les saisons, la longitude du lieu et les éventuels passages à l'heure d'été. En outre le cadran solaire ne fournit aucune information utile quand le soleil n'est pas visible : pendant la nuit et quand le temps est couvert. Les cadrans firent alors l'objet d'une science, la gnomonique, branche de l'astronomie, qui connut son apogée au XVIIIème siècle. 

*(2)

Un objet de luxe : apogée au XVIIIème siècle L'organisation d'un cadran solaire, dont les formes concrètes sont innombrables, a permis, dés le XVIIIème siècle, de développer tout un art du cadran, parfois très sophistiqué, de sa surface et de son axe (gnomon). Certains cadrans, sculptés ou peints, sont de véritables oeuvres d'art. Expertissim a récemment vendu un Cadran diptyque en bois avec les indications  polychromes gravées sur papier. Le Collège de

France ouvert en 1688, grâce au soutien de Mazarin, comptait au XVIIIème siècle trois cadrans solaires, disposés dans les différentes, cours du bâtiment, cela montre bien l'engouement pour les cadrans solaires, instruments à la croisée de la science et de l'art au XVIIIème siècle. C'est aussi à cette période qu'apparaissent les petits cadrans solaires dit « de poche » ou « de voyage », certains ateliers ont littéralement fait fortune avec la fabrication de ces petits objets, à la fois utiles et élégants. Expertissim a vendu un Cadran solaire équatorial gravé de rinceaux feuillagés, réalisé par Andréas Vogler (1730-1800). Le Cadran solaire actuellement en vente sur Expertissim est signé du très célèbre atelier Butterfield. 

*(3)

Les cadrans solaires Butterfield La vie personnelle de Mickael Butterfield (1635-1724) reste totalement méconnue à la postérité, mais cela n'empêche pas ses cadrans solaires d'être les plus réputés et les plus recherchés. Il semble qu'il soit né en 1635 en Angleterre et qu'il vint s'installer en France vers 1677 comme fabricants d'instruments de mathématiques. Il devint l'un des meilleurs artisans de l'époque et donna son nom à un cadran solaire de poche. Son atelier se trouvait en 1878 au Faubourg Saint Germain, rue « Neuve des Fosse » et en 1697 « aux armes d'Angleterre sur le quai des Morfondus ». On reconnait les cadrans solaires Butterfield par la finesse de leur gravure comme le montre le Cadran solaire présenté par Expertissim avec une table octogonale gravée de trois échelles horaires. Les gnomons des cadrans Butterfield était le plus souvent en forme d'oiseau, minutieusement ciselés. Souvent les cadrans solaires étaient accompagnés d'une boussole inscrite dans un cercle dans la partie haute, comme c'est le cas pour le Cadran en vente sur notre site. Un Cadran Butterfield, semblable à celui présenté, a été vendu lors de la Vente Pierre Bergé et Associés le 18 mai 2009 à Christie's.  La plupart des cadrans solaires de grandes dimensions portent des devises en français ou en latin. La tradition veut que cette devise soit une réflexion sur le temps qui passe, dans un registre philosophique. On retrouvé souvent inscrit sur les cadrans : « Carpe Diem (Cueille le jour), Vulnerant omnes, ultima necat (Toutes les heures blessent, la dernière tue), ou encore Horas tuas quias breves immortalibus operibus vove (puisque tes heures sont courtes, c'est à des oeuvres immortelles qu'il te faut les consacrer). A la croisée de la science et de l'art, le cadran solaire ne cesse ne passionner de nombreux curieux depuis des siècles.

Marion Sailhen (étudiante à l'IESA)

Afficher des 74
objets
triés par
page

1 2

APPLICATIONS

Disponible sur Iphone et Android , vous pouvez télécharger gratuitement l’application « Pré-expertise » pour connaître la valeur des objets qui vous entourent. Cette application permet de réaliser depuis un smartphone une demande de pré-expertise qui vous donnera une estimation chiffrée et réaliste de votre objet.

L'application iPhone « Expertissim » vous propose de consulter l'ensemble de notre catalogue et d'accéder aux fiches détaillées de chaque objet. Si vous êtes intéressé par un produit, n'hésitez pas à nous contacter via le bouton "Acheter".

CONFIDENTIALITÉ

L'ensemble du service de vente et d'achat d'objets d'art et d'antiquités d'Expertissim est personnalisé et strictement confidentiel de même que toutes le demandes de pré-expertise d’objets d’art.

SÉCURITÉ

L'ensemble des phases de paiement est entièrement crypté et protégé. Le protocole utilisé est SSL couplé à de la monétique bancaire. Cela signifie que les informations liées à la commande et le numéro de la carte bancaire ne circulent pas en clair sur Internet.

Vendre vos objets en toute confiance
Expertise de vos objets d'art.
Des frais vendeurs minimes.
Clientèle internationale d’acheteurs.
Objets à vendre
Nos experts à votre service
Expertissim travaille avec 47 experts et cabinets de renom couvrant les vingt-cinq spécialités les plus importantes du marché de l'art.  voir tous les experts

CONDITIONS GÉNÉRALES D'UTILISATION | MENTIONS LÉGALES | COPYRIGHT © 2009 EXPERTISSIM. TOUS DROITS RÉSERVÉS. (CONCEPTION GRAPHIQUE : AGENCE ADVITAM)